ANAFI Base de connaissances

Trier par :
  L’application FreeFlight 6 est indispensable à la mise à jour d’ANAFI et du Skycontroller 3, dès la première mise sous tension du drone et du contrôleur. FreeFlight 6 est disponible gratuitement sur Google Play pour Android, et sur l’Apple App Store, pour iOS.     En plus de vous ouvrir l’ensemble des fonctionnalités exceptionnelles d’ANAFI, l’application FreeFlight 6 vous permettra de tenir les logiciels embarqués de votre drone et de votre Skycontroller 3 à jour, à tout moment.   Il est donc obligatoire de la télécharger et de l’installer sur votre téléphone (Android ou iOS) avant votre premier vol avec ANAFI.   Pour cela, la procédure est très simple, mais elle doit être suivie avec précision, en respectant scrupuleusement l’ordre des étapes :   Recherchez FreeFlight 6 sur Google Play ou l’Apple App Store, selon que vous utilisez un smartphone Android ou iOS. Téléchargez l’application, installez-la et accordez-lui tous les droits qu’elle requiert. C’est le moment de lancer tous les systèmes : Dépliez les bras d’ANAFI, posez-le sur une surface plane et mettez-le sous tension en appuyant sur le bouton power de sa batterie. Dépliez le bras central du Skycontroller 3 pour l’allumer. Grâce au câble de recharge de votre smartphone, connectez-le au port USB-A du Skycontroller 3 : FreeFlight 6 se lance automatiquement. Ne tentez pas de vous connecter en Wifi sur le réseau ANAFI. FreeFlight 6 vous propose deux mises à jour : une pour le Skycontroller, l’autre pour ANAFI. Acceptez d’abord la mise à jour du Skycontroller 3 : l’application se charge de cette mise à jour et vous confirme qu’elle a bien été effectuée. Acceptez ensuite la mise à jour d’ANAFI : de la même manière, l’application se charge de la mise à jour et vous confirme qu’elle a bien été effectuée.   L’ordre d’installation des mises à jour est primordial pour le bon fonctionnement de votre drone, c’est pourquoi nous nous permettons d’insister une dernière fois :   mettez d’abord à jour le Skycontroller 3, puis ANAFI.   A l’issue de cette procédure, votre ANAFI est prêt à voler : soit avec le Skycontroller seul ; soit avec votre smartphone seul ; soit en associant le Skycontroller et votre smartphone.    
Afficher l'article complet
ANAFI est livré dans son étui de transport, ainsi, vous pouvez emporter ANAFI partout avec vous !       Chaque compagnie aérienne possède ses propres règles concernant le transport de batteries LiPo, mais dans tous les cas vous pouvez prendre votre étui de transport avec vous en cabine, à condition que la batterie soit bien installée sur ANAFI.  
Afficher l'article complet
  La batterie LiPo intelligente de votre ANAFI est un élément indispensable à votre drone : elle permet de le faire voler 25 minutes. Pour l’entretenir et maximiser sa durée de vie, l’équipe de PARROT.COM vous livre quelques conseils et astuces.         De quel type de batterie est équipé ANAFI ? ANAFI est équipé d’une batterie Lithium Polymères (LiPo). Cette dernière exige un soin et des conditions de stockage particuliers si vous souhaitez maximiser sa durée de vie. Comment charger la batterie avec le câble USB-C fourni ? Nous vous conseillons d’utiliser uniquement le chargeur officiel du BEBOP 2 POWER. En effet, ce dernier est équipé de fonctionnalités qui garantissent la santé de votre batterie.   Comment charger une batterie neuve ? Une batterie neuve, sortie de sa boite, est chargée aux alentours de 50 %. Comme un outil de performance, il s’agit de mettre votre batterie en condition pour optimiser ses capacités. Ainsi, il est recommandé de systématiquement la mettre à recharger environ une demi-heure après la fin des premiers vols.   Comment recharger une batterie déchargée ? Patientez toujours au moins une vingtaine de minutes avant de mettre en charge une batterie déchargée. Dans tous les cas, si votre batterie est encore tiède, c’est le signe qu’elle doit d’abord se « reposer » avant de se recharger.   Combien de temps faut-il charger sa batterie ? Le temps de charge de la batterie intelligente d’ANAFI dépend de la source d’énergie que vous choisissez.   USB Power Delivery (5V, 9V, 12V – 3A) : 105 minutes Adaptateur vers prise murale (5V – 3A) : entre 150 et 210 minutes (2h30 à 3h30) Port USB d’ordinateur ou batterie externe : environ 270 minutes (4h30)   Comment stocker la batterie d’ANAFI ? Si vous n’utilisez pas votre batterie, il est nécessaire de la stocker correctement. L’idéal est de la stocker avec une charge comprise entre 40 et 65 %, dans un environnement ventilé et sec et une température voisine de 20°.   Où stocker la batterie d’ANAFI ? Pour stocker sa batterie, utilisez un sac retardateur de flamme, comme le sac lipo safe, ou bien munissez-vous d’une boîte en fer tapissée de liège pour une conservation optimale.   Quelle est la durée de vie d’une batterie LiPo ? Une batterie LiPo a une durée de vie d’environ 300 cycles de charge, mais tout dépend de la manière dont vous entretenez votre batterie, c’est pourquoi nous vous donnons ces conseils pour maximiser sa durée de vie !   Quels sont les facteurs qui peuvent endommager la batterie ? Plusieurs comportements peuvent réduire considérablement la durée de vie d’une batterie. Ne laissez jamais une batterie chargée sur un chargeur. Ne déchargez jamais totalement les batteries avant de les recharger. N’exposez jamais les batteries LiPo à des températures très basses ou très élevées.   Comment augmenter la durée de vie d’une batterie ? Pour conserver votre batterie au maximum, veillez à suivre ces conseils : Ne stockez jamais une batterie totalement déchargée. Chargez votre batterie entièrement lors de sa première utilisation. Ne chargez pas une batterie encore tiède. Rechargez la batterie après chaque utilisation – en respectant le délai de 20 minutes. Transportez toujours votre batterie dans un sac avec protection anti-feu. Respectez toujours le temps de charge indiqué sur la notice. N’utilisez jamais une batterie gonflée ou endommagée.
Afficher l'article complet
  Votre drone est prêt à voler ? Plusieurs vérifications s’imposent avant le décollage.   Etudiez la météo : pour faire voler votre drone en toute tranquillité, choisissez une journée avec un climat favorable.   Pour vérifier si le temps est clément pour un vol, téléchargez l’application UAV Forecast qui indique grâce à des calculs précis si vous pouvez faire voler votre drone en toute sécurité : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.uavforecast&hl=fr   Vérifiez si votre smartphone, votre Skycontroller 3 et votre ANAFI disposent d’assez de batterie pour toute la durée du vol que vous prévoyez.   Vérifiez également que votre drone dispose d’assez de mémoire pour stocker les vidéos et les photos prises durant le vol : la carte microSD fournie avec ANAFI permet d’enregistrer un vol complet en vidéo 4K, mais pas deux ! Nous vous recommandons par conséquent de sauvegarder son contenu et de la vider après chaque vol.     C’est parti pour le décollage ! Voici quelques conseils pour passer un agréable vol avec ANAFI.   Si vous êtes débutant, choisissez la vitesse de vol « Film », qui vous aidera à vous familiariser avec les commandes à une vitesse qui vous pardonnera quelques erreurs !   Fixez-vous un objectif de vol :  vous entraîner au décollage, à l’atterrissage, ou capturer une image particulière… Donnez-vous un objectif précis que vous serez fier d’avoir accompli !   Pour trouver des idées d’images ou de vidéos à capturer, n’hésitez pas à parcourir Google Maps ou à vous balader dans les environs : étangs, monts, dunes, îles…         FAIRE DE BELLES PHOTOS ET VIDÉOS   Tout le monde aime faire de superbes images et des vidéos à couper le souffle avec son drone ! N’hésitez pas à lire nos suggestions pour améliorer vos performances.   Exercez-vous à piloter votre drone d’une manière aussi fluide que possible pour obtenir des photos et des vidéos mémorables : si vous arrivez à faire des vols sans vibrations, le rendu sera parfait !   Le cadrage est très important également : vous obtiendrez de meilleurs résultats en y apportant un soin tout particulier. Voici un conseil important : n’hésitez pas à tirer profit de la nacelle orientable d’ANAFI pour faire pivoter sa caméra légèrement vers le sol, afin de réduire l’espace occupé par le ciel dans l’image.   Tirez parti des possibilités offertes par ANAFI : n’hésitez pas à sous-exposer une photo ou une vidéo (valeur EV – exposure value – négative) pour mettre en valeur un coucher de soleil ou au contraire à surexposer votre plan (valeur EV positive) pour rectifier un contrejour. PILOTER SON DRONE PAR TEMPS FROID   De nombreux pilotes de drones veulent en savoir plus sur la manière de piloter son drone par temps froid. Voici quelques conseils et suggestions si ce cas se présente pour vous.   Chargez votre batterie complètement. Ainsi, sa tension sera plus élevée. Nous vous recommandons de faire décoller votre drone avec 100 % de charge. La batterie intelligente d’ANAFI vous permet de savoir à chaque moment quel est son niveau de chargement, à la fois en charge et hors charge, en appuyant sur le bouton ON/OFF. Par temps froid, nous vous recommandons de piloter votre drone particulièrement calmement, sans recherche de performance ni à-coups. Prévoyez un temps de vol plus court pour préserver votre batterie au maximum. Préchauffez vos batteries ou chargez-les quelques minutes avant de décoller. Stockez vos batteries au chaud !    
Afficher l'article complet
 Vous êtes l’heureux propriétaire d’un drone ANAFI ? Sachez qu’à ce jour (et suivant les nouvelles réglementations qui seront applicables à compter de juillet 2018), vous n’avez besoin d’aucune autorisation pour piloter un drone de loisir de moins de 800 grammes. Cependant, quelques règles de bon sens s’imposent pour voler en toute sécurité.     Découvrez dans cet article la réglementation officielle des drones de loisir en France pour profiter pleinement de votre ANAFI en toute sérénité.     Je ne survole pas les personnes J’utilise mon drone ANAFI en veillant à ne pas mettre en danger les personnes et les véhicules à proximité. Je ne les survole pas et je conserve une distance minimale de sécurité. Je reste à bonne distance de tout rassemblement de personnes.   Je respecte les hauteurs maximales de vol En dehors des sites d’aéromodélisme autorisés, l’altitude maximale d’évolution des drones de loisir est fixée en France à 150 mètres. Toutefois, aux alentours des agglomérations (dont le survol est interdit dans tous les cas), aux abords des aérodromes ou des sites sensibles et dans certaines zones d’entraînement de l’aviation militaire, cette altitude maximale de vol peut être réduite à 100, 60, 50 ou 30 mètres seulement. Je respecte toujours ces hauteurs maximales afin de limiter les risques de collision entre mon drone et un aéronef. Dans tous les cas, je n’entreprends pas un vol – ou j’interromps le vol en cours – si un aéronef se trouve à proximité.   Le site Internet suivant, publié par les pouvoirs publics, vous permet de rechercher les zones ouvertes aux vols de drones de loisirs à proximité de chez vous : https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/restrictions-pour-drones-de-loisir   Je ne perds jamais mon ANAFI de vue et je ne l’utilise pas la nuit Je conserve mon drone à une distance telle qu’il reste facilement visible à l’œil nu et je le garde à tout instant dans mon champ de vision. Les vols en immersion (FPV) et l’utilisation de drones suiveurs sont toutefois possibles sous certaines conditions, impliquant notamment la présence d’une seconde personne pour assurer la sécurité. Par ailleurs, afin d’assurer la sécurité des aéronefs volant à basse altitude, comme les hélicoptères réalisant des opérations de secours, la réglementation interdit l’utilisation des drones la nuit, même si ces derniers sont équipés de dispositifs lumineux.   Je ne fais pas voler mon drone au-dessus de l’espace public en agglomération En agglomération, le survol de mon espace privé avec un drone de petite taille et sans présence de public est possible sous réserve de respecter une vitesse et une hauteur maximale adaptées à l’environnement immédiat (bâtiments, arbres, …) et permettant de limiter les risques en cas de perte de contrôle. Je n’utilise en aucun cas mon drone au-dessus de l’espace public.   Je n’utilise pas mon drone à proximité des aérodromes Je n’utilise pas mon drone à proximité de tout terrain d’aviation pouvant accueillir avions, hélicoptères, planeurs, ULM, etc. Des distances minimales d’éloignement sont à respecter et peuvent atteindre 10 km pour les aérodromes les plus importants.   Je ne survole pas de sites sensibles Certains sites sensibles ou protégés, ainsi que leurs abords, sont interdits de survol. Il s’agit par exemple des centrales nucléaires, des terrains militaires, des monuments historiques ou encore des réserves naturelles et parcs nationaux. Je me renseigne sur l’existence de tels sites avant d’entreprendre un vol.   Je respecte la vie privée des autres Les personnes autour de moi et de mon drone doivent être informées de ce que je fais, en particulier si mon drone est équipé d’une caméra ou de tout autre capteur susceptible d’enregistrer des données les concernant. J’informe les personnes présentes, je réponds à leurs questions et je respecte leur droit à la vie privée. Je m’abstiens d’enregistrer des images permettant de reconnaître ou d’identifier les personnes (visages, plaques d’immatriculation) sans leur autorisation.   Je ne diffuse pas mes prises de vues sans l’accord des personnes concernées et je n’en fais pas une utilisation commerciale Toute diffusion d’image doit faire l’objet d’une autorisation des personnes représentées ou du propriétaire dans le cas d’un espace privé (maison, jardin, etc.) et doit respecter la législation en vigueur (notamment la Loi du 6 janvier 1978 modifiée, dite « Informatique et Libertés »). Toute utilisation de drone dont l’objectif est l’acquisition de prises de vues destinées à une exploitation commerciale ou professionnelle est soumise à des exigences spécifiques et nécessite la détention d’autorisations délivrées par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).   Je vérifie dans quelles conditions je suis assuré pour la pratique de cette activité Ma responsabilité peut être engagée en cas de dommages causés par mon drone aux autres aéronefs, aux personnes ou aux biens. Si je n’ai pas contracté d’assurance spécifique, je vérifie les clauses de mon contrat responsabilité civile.   En cas de doute, je me renseigne Consultez le guide consacré à l’aéromodélisme sur le site de la Direction générale de l’aviation civile pour plus d’informations sur les conditions d’utilisation des drones de loisirs. Les fédérations d’utilisateurs ainsi que la Commission nationale de l’informatique.   Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à consulter la page dédiée aux drones sur https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/quelle-place-drones-dans-ciel-francais  
Afficher l'article complet
  Vous avez votre ANAFI entre les mains ? Il est temps de préparer votre premier vol ! Voici quelques conseils de préparation avant de piloter votre drone pour la première fois.       Avant toute chose, téléchargez l’application gratuite FreeFlight 6 sur l’App Store ou sur Google Play. Elle vous permettra de paramétrer votre drone ANAFI en toute simplicité depuis votre smartphone.   Pour faire voler votre ANAFI, commencez par charger sa batterie : c’est très simple, il suffit de relier le câble USB-C fourni à la batterie et de le brancher à une source d’alimentation : une prise secteur, par le biais d’un adaptateur USB-A (non fourni) ; une batterie portable ; le port USB d’un ordinateur.   Notez que la batterie d’ANAFI peut être mise en charge alors qu’elle est déjà installée sur le drone.   De plus, la batterie intelligente d’ANAFI vous permet, à tout moment, de connaître son niveau de charge : appuyez sur son bouton ON/OFF et les diodes de la batterie vous renseignent (4 diodes : entre 75 et 100 % de charge ; 3 diodes : entre 50 et 75 % de charge ; 2 diodes : entre 25 et 50 % de charge ; 1 diode : entre 0 et 25 % de charge : il est alors fortement recommandé de recharger la batterie).   Une fois la batterie chargée, l’installer devient un jeu d’enfant : enclenchez les trois crochets qui se trouvent sous la batterie dans les encoches du corps d’ANAFI et faites-la glisser jusqu’au « clic ». Vérifiez que la batterie est solidement arrimée au drone : le bouton-poussoir associé au loquet de la batterie doit être bien remonté. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à renouveler l’opération : appuyez sur le bouton-poussoir, désengagez la batterie et installez-la de nouveau en la faisant glisser dans le corps du drone : clic !   Pour enlever la batterie, il suffit d’appuyer sur son bouton-poussoir et de la faire glisser vers l’arrière du drone.   Pour allumer votre ANAFI, appuyez sur le bouton ON/OFF de la batterie. Ses quatre diodes s’allument l’une après l’autre, trois fois de suite, puis restent allumées, selon le niveau de charge de la batterie (4 diodes : entre 75 et 100 % de charge ; 3 diodes : entre 50 et 75 % de charge ; 2 diodes : entre 25 et 50 % de charge ; 1 diode : entre 0 et 25 % de charge : il est alors fortement recommandé de recharger la batterie). Ensuite, la nacelle de la caméra s’anime et tourne sur ses axes avant de se stabiliser : ANAFI est prêt à prendre son envol !   Vous souhaitez connecter ANAFI à votre smartphone ? Commencez par télécharger l’application Freeflight 6. Pour une connexion réussie, suivez ces étapes : Mettez ANAFI sous tension Lancez sur votre smartphone une recherche des réseaux wi-fi disponibles : sur votre smartphone : - Pour un iPhone, sélectionnez Réglages > wi-fi - Pour un smartphone Android, sélectionnez Paramètres > Sans fil et réseaux > wi-fi Sélectionnez le réseau ANAFI-xxxx Patientez jusqu’à la connexion de votre smartphone au réseau wi-fi d’ANAFI. Lancez l’application Freeflight 6 : la connexion entre votre smartphone et ANAFI s’établit automatiquement.   Remplacer les hélices d’ANAFI   La série d’illustrations suivantes vous explique comment remplacer les hélices de votre ANAFI avec la clé fournie. Un véritable jeu d’enfant !    
Afficher l'article complet
    Apprendre à voler   Maîtriser son ANAFI est d’une facilité étonnante et nous vous apprenons ici comment effectuer les manœuvres de base afin de devenir un pilote confirmé ! Pour commencer, positionnez toujours votre ANAFI l’arrière face à vous, à plat sur une surface horizontale pour obtenir un décollage bien droit. Pour simplifier le vol, nous vous conseillons également de choisir un espace de décollage complètement dégagé de tout obstacle.   S’entraîner pour mieux piloter son ANAFI   Votre premier objectif ? Apprendre à décoller et à atterrir sur un point fixe, tout en changeant l’orientation du drone par rapport à votre position. Prenez le temps de maîtriser cet exercice pour acquérir les bons réflexes de pilotage et améliorer vos repères. Dans un premier temps, nous vous suggérons de conserver votre drone dans un périmètre de vol de 0 à 15 mètres autour de vous, afin d’avoir le contrôle total de votre appareil et de vous entraîner à décoller tout en douceur. Puis, stabilisez votre ANAFI dans les airs avant de le faire atterrir. Avant chaque décollage, assurez-vous qu’ANAFI est posé sur une surface plane. Appuyez sur le bouton « Take-off » pour faire décoller votre drone. Le décollage est automatique, le drone s’envole et reste stationnaire à environ 1 mètre du sol.   Contrôler votre drone   Les commandes d’ANAFI sont faciles d’utilisation et très intuitives. Pour faire monter le drone, orientez le joystick gauche de votre Skycontroller 3 vers le haut. Pour descendre, orientez-le vers le bas. Pour le faire pivoter, actionnez le joystick gauche vers la droite ou vers la gauche et observez la rotation d’ANAFI dans le sens que vous avez choisi. Si vous utilisez seulement votre smartphone, l’application FreeFlight 6 présente deux joysticks virtuels, à gauche et à droite de l’écran, qui répondent exactement comme ceux du Skycontroller 3 : pour faire monter ANAFI, posez votre pouce gauche sur le rond blanc qui matérialise le joystick gauche et faites-le glisser vers le haut. Pour descendre, faites glisser votre pouce vers le bas. Pour faire pivoter ANAFI, faites glisser votre pouce vers la droite ou vers la gauche.   Se déplacer   Si vous utilisez le Skycontroller 3, contrôlez l’inclinaison de votre drone avec le joystick droit. Si vous utilisez seulement votre smartphone, vous contrôlez l’inclinaison du drone avec le joystick virtuel droit.   En mode de pilotage « Vol manuel », faites avancer ANAFI en poussant le joystick droit vers l’avant. Pour reculer, poussez le joystick vers l’arrière. Actionner le joystick droit vers la droite ou vers la gauche provoque l’évolution latérale d’ANAFI, dans la direction choisie. En 
Afficher l'article complet
Principaux contributeurs